On nous a dit :

"Mais, vous comprenez, ce ne sont pas de vrais livres !

- Ah, mais si, ce sont de vrais livres.

- Mais ils n'ont pas d'ISBN.

- Si, si, ils ont un ISBN et ils sont déposés à la BnF. Nous faisons notre travail d'éditeur. 

- Mais, les auteurs ne sont pas rémunérés.

- Ah, non, ceci est exact, les auteurs ne sont pas rémunérés. 

- Et puis ils sont gratuits. 

- Oui, ils sont gratuits. 

- Alors ils ne rentrent pas dans ce qu'on appelle "l'économie du livre."  "

 

Ailleurs, on nous a dit aussi :

"Oui, oui, nous avons reçu les oeuvres que vous déposez. Mais pour l'instant, nous ne savons pas dans quelle collection les classer. Nous reviendrons vers vous d'ici quelque temps." 

Nous avons dit :

"D'accord." 

 

Poids plume, tu vois, c'est un livre, et c'est gratuit. 

51 livres poèmes différents à l'heure actuelle ont été pliés, pour partie. Les mêmes gestes ont été refaits, peut-être 5 000 fois, peut-être 8 351 fois. L'ouvrage n'est sans doute pas fini à l'heure où je t'écris. Il faut arriver à 10 000. C'est beaucoup.

20150304_111642

 

Ce sont des humains, qui font cela.

Aucun robot, aucune machine, même en ces temps qui n'ont plus que l'IA à la bouche, ne sait plier les livres Poids plume. Ce sont des artisans d'ESAT, dont certains ont déjà mis la plume au papier ou le pied sur la scène, mais ça, c'est encore une autre histoire. Des artisans d'ESAT avec qui nous avons une relation vraie. 

Poids Plume, tu vois, c'est donc une toute petite édition parce que ce sont de tout petits livres et que chacun n'est publié qu'en 200 exemplaires.

Mais ça fait 10 000 livres quand même, en tout, au bout du compte. 10 000 cadeaux qui se préparent dans notre industrie qui ne rentre pas dans l'économie du livre.

Poids plume, ce sont donc de tout petits livres mais en très grande quantité.

De tout petits livres, mais avec de grands textes dedans. Tu le sais bien. Gaby t'en a publié des extraits d'anthologie au fil de ces pages. 

Ils ont déjà offert des textes inédits à Poids plume : Daniel Biga, Hamid Tibouchi, Sofia Queiros, Jean-Pierre Siméon, Josyane de Jésus-Bergey, Bernard Ruhaud, Marlène Tissot, Thomas Vinau, Raphaël Le Mauve, Pascal Pratz, Françoise Guillaumond, Anne Jullien, Florent Toniello, Max Alhau, Kiko, Anne Danais, Liliane Antonin, Laurence Sartirano, Antonin Crenn, Cathy Garcia, Victor Blanc, Lise Lanapavan, Catherine Citoleux...

Je ne serai pas exhaustive. Pas possible.

Ils ont accepté d'écrire et de ne pas en être rémunérés. 

Ils sont parties prenantes de l'insurrection du cadeau poème, OVNI dans le paysage littéraire et économique. 

Ils ont des complices : passeurs de poèmes, éditeurs que nous sommes et lecteurs. 

 

Oui, bien sûr, le lecteur est complice. Il reçoit. Et cela l'engage. 

A lire, à partager, à considérer. 

 

Tu es complice aussi. Du nouveau délit, comme dirait Cathy Garcia. 

Je compte sur toi. Pour recevoir, lire Poids plume et passer le mot. Lui faire bon accueil. 

 

Poids plume, un petit livre inclassable.

 

 

Dis-le à qui veut l'entendre.