20170708_140731

Ce qu'il nous faudrait pour agir

comme agissent les sources sous la pierre :

une joie ouvrière

dans un silence vigilant

 

en chacun

sueur du jour

une lumière travaille

jamais conquise tout à fait

toujours reprise

au matin qui vient par la fenêtre

aux lèvres de l'enfant

qui interroge le feu

 

Quand tout s'alourdit

quand la mort pèse sur la langue

quand le chant même est noir

de s'être nourri de la sueur des corps

 

s'en remettre à la loi

que l'arbre promulgue en son coeur :

 

sève lente 

qui donne à l'été son abri

 

 

 

Jean-Pierre Siméon

Extrait de 

Politique de la beauté

Inédit 25 janvier 2017