La collection Poids plume 2017 compte 44 œuvres différentes, et représente 123 auteurs car certaines sont collectives.

10 000 livres poèmes sont actuellement en circulation, nous espérons qu'ils feront bon voyage, nous vous les confions, nous vous les recommandons.

Nous avons reçu 106 livres cette année.

 

Nous sommes un peu moins allés chercher les poètes "par la main" que l'an passé. La boîte aux lettres s'est remplie quand même.

Et c'est sans doute cela, la gageure de Poids plume : une feuille blanche que chacun s'approprierait comme il le souhaite pour en faire jaillir une parole singulière. On la plierait en huit, et on aurait un livre dont on voudrait qu'il rencontre lecteur. C'est aussi simple que cela. Notre toute petite structure, notre minuscule comité de lecture, ne servent qu'à organiser la transmission de votre poésie. Qui devient notre poésie. 

Poésie.

De rue ou de ruisseau, de désert ou d'abondance, de toutes les saisons de la vie, de tous vos horizons. Poésie.

Nul besoin de notre accompagnement en écriture pour vous en saisir : cette parole, c'est votre parole. Elle rend ses lettres de noblesse au manuscrit, au papier, au bouche à oreille et à la transmission de la main à la main.

Poids plume, c'est de poche en poche, de proche en proche.

Nous ne pouvons pas publier tous les livres reçus. Mais nous recevons chacun d'eux comme un cadeau. Nous sommes toujours navrés de ne pas publier un livre.

Nous avons fait en sorte que la collection soit le reflet de la pluralité des paroles reçues. Nous avons fait en sorte qu'elle soit un cadeau pour le lecteur également. Et puis l'expérience nous a appris, à notre corps défendant, à resserrer un peu l'exigence. Moins de livres dans la collection que l'an passé, sans doute, mais un bouquet composé avec soin. Avec un œil qui se forge à notre insu. Cette formation, c'est vous, c'est la lecture de vous. On a pris le temps d'harmoniser les couleurs, les chants, les poèmes. Dans la collection 2017, il y a une patte. Plus lisible peut-être que chez ses grandes sœurs, 2015 et 2016. On a tenté une photo de groupe. Ceux d'entre vous qui sont hors champ, cela ne signifie pas qu'ils n'existent pas. La collection est un reflet. Elle ne peut pas être exacte, intégrale. Les propos se dilueraient, l'attention du lecteur se perdrait, la joie du passeur se fatiguerait, peut-être.

On a appris à dire non, aussi. Ce n'était pas le plus facile.

Nous voudrions dédier ce message à tous les auteurs de livres Poids plume : tous ceux dont le livre est publié cette année, tous ceux qui ont été publiés les années précédentes, et tous ceux qui n'ont pas été publiés.

Nous avons précieusement conservé toutes les œuvres originales, la plupart du temps uniques, que nous avons reçues. Nous commençons à nous poser la question de leur conservation. Bientôt, sans doute en 2018, nous devrons statuer sur cette question, avec quelques professionnels du livre...

Toute plume que soit cette édition, vos presque 500 livres originaux reçus en 3 ans, ça fait du volume, du signe, du papier, de l'encre, du sens. Ça fait un bout de chemin. Une responsabilité.

On vous tiendra au courant de l'avancée de ce chantier : quid de la conservation ?

En attendant, nous essaierons de faire la part belle à vos livres poèmes, même ceux que nous n'avons pas publiés, à travers l'exposition des œuvres originales qui s'organise et se déploie, petit à petit, à travers le territoire. Cela commence à Florac en avril, se poursuit en juillet à Rochefort, se construit et s'organise à La Rochelle, s'envisage à Gennevilliers, se désire dans un collège du Finistère. Nous cherchons un agenda, et le moyen d'étirer les heures du jour. Il y a des voyages, des installations, le désir chevillé au corps que cela reste offert et la complexité de cet engagement à tenir.

Quelque chose nous dit que la parole en papier a quelque chose à reprendre, à soustraire aux vitrines alouettes de nos écrans tous plus tactiles les uns que les autres, mais tous insensibles, aveugles et sourds.

Quelque chose à reprendre : le temps, l'attention, le regard, la considération. La main qui écrit, l'œil qui lit, et entre les deux, la main qui donne. Un truc un peu comme ça.

Quelque chose à préserver, à l'heure des mouchards numériques qui prennent le pouvoir, au bout des bras qui nous les tendent, pour museler nos idées en nous confisquant les mots, tout en nous brandissant des miroirs cajoleurs, des miroirs sans fond, sans autre côté, des miroirs à nous noyer dedans, guillerets et consentants. Quelque chose à préserver, à l'ère des grands retours de l'extrême horreur, du bâillon à la corde, de l'alerte à l'alarme, de l'urgence à l'état du même nom. Écrivons sur du papier, et donnons nous des choses à lire, de la main à la main, sans passer par la case numérique : c'est un peu comme cultiver son jardin, un jour viendra où l'on s'apercevra que c'est une question d'autonomie, une question de survie. 

Alors on continue de vous tendre une feuille vierge, au format A4, avec un petit pliage dont nous avons emprunté le secret à l'ICEM-Pédagogie Freinet. Vous continuez à nous envoyer des livres poèmes. On continue à le faire savoir. Le texte continue de s'ajouter au texte.

C'est un écosystème de mots qui s'érige et jaillit de nos plumes ensemble. Un truc un peu comme ça.

20170228_095302

 

  1. À Fortiori - Hamid Tibouchi
  2. Armée de mots - Ginette Renard
  3. Au fil de l'eau du poème - Jean-Michel Platier
  4. Avec des si - collectif juniors
  5. Brouillard - Antonin Crenn
  6. Chant pour le cheval - Anne Jullien
  7. Comme des haïkus - élèves de CM1 CM2
  8. Dans la ville j'ai rencontré - Marion Bigot Flambard et Benjamin Lefevre
  9. Écoute le poème - collectif junior
  10. Élèves ! Swan Schluk, 14 ans
  11. Et si c'étai l'histoire de Poids plume - Halima Diakhité, 14 ans
  12. Fée et Rick - Constance Bounaas-Baron, 5 ans
  13. Fenêtres - Myrtille
  14. Gaïa - Morgan Gransagne
  15. Haïkus - élèves de CE2 CM1
  16. Hiver - Françoise Guillaumond
  17. Ici - Max Alhau
  18. J'ai - Cheikh Ndiaye
  19. Je tu il - Florent Toniello
  20. Je veux je voudrais - élèves de CM1 CM2
  21. La nuit en contre-jour - Martine Gourmel
  22. L'enfer - Lenny 6 ans
  23. Lever les yeux - Johanna Bounaas-Baron
  24. L'œil du sourire - Liliane Antonin
  25. Mezza voce - Magtyar
  26. Morphée - Maison de quartier de Port-Neuf
  27. N'importe Nawak - Lucie-Anne
  28. Nos haïkus en pagaille - élèves de CP CE1 CE2
  29. Nuages - Sorani
  30. On rentre quand - Laurence Sartirano
  31. Paix paix paix paix - Salim Chavrot
  32. Plic plic ploc - Pascal Pratz
  33. Poèmes résidents - Ateliers Ismé
  34. Pour que les arc-en-ciel se réveillent - élèves de CP CE1CE2
  35. Qui sont ces gens - élèves de CM1 CM2
  36. Résurgence - Hamid Tibouchi
  37. Secrets d'Afrique - élèves de CE2 CM1
  38. Sept petits poèmes d'amour pour elle - Bernard Ruhaud
  39. Tu es parti un jour - Dadou Roche
  40. Une joie ouvrière - Jean-Pierre Siméon
  41. Une mauvaise imitation - Marlène Tissot
  42. Une particule un souvenir - Kiko
  43. Vivre appuyé - Ehpad du Plessis
  44. Zozios - Anne Danais